Le Moth Nantais


Le Moth Nantais Les «Moth » (petit papillon, ou phalène ?) de notre collection symbolisent bien les débuts de la plaisance populaire. La tradition veut que les premiers Moth aient navigué dans le New Jersey en 1929 et en France vers 1936. La première flottille importante s’est développée sur l’Erdre près de Nantes à partir de 1942, signe d’espérance dans une sombre période.
Des amateurs passionnés construisaient ces bateaux sur le modèle devenu célèbre du  Moth Nantais popularisé en particulier par le chantier Aubin. Plus d’un millier furent construits, 5 ou 6 naviguent encore, dont le nôtre.
        La jauge précise les cotes de la voile (6,80m²) et la longueur de la coque (3,35m). Dans ces limites, tout est possible pour cette série dite « à restrictions », et en effet on a tout essayé : des formes les plus sages aux options les plus extrêmes…réservées aux équilibristes…sachant nager…
        Parmi les versions les plus réussies citons le Moth  Fragnière encore recherché par les amateurs de performances et bien sûr l’Europe, devenu monotype et qui fut olympique jusqu’aux derniers JO.

Bikini (ce qui se faisait de plus petit et de plus explosif en 1945…)
est un Moth Nantais,
-  Probablement construit par un amateur dans les années 40
- Offert par M et Mme  J. Charbonnier
- Restauré par l’AFPA de Rochefort

cotes de la voile (6,80m²)
longueur de la coque (3,35m)
Ce bateau est en état de navigation et participe régulièrement aux rassemblements organisés par l’Association des Moth classiques
"