Le Moth Gouget

lDit Moth "alu", le pionnier du tout-al
caneton Brix
Ce Moth étonnant appartient à la grande famille exubérante et prolifique des Moth à restriction, rappelons que la voile était strictement définie dans toutes ses dimensions, par contre pour la coque, à condition de respecter la longueur totale de 11 pieds (3,33 m) tout était permis et en effet on a tout vu : la dernière tendance consiste à ajouter des foils, ce qui donne des embarcations vivantes, mais encore assez… sauvages ! (Voir les Moth IMCA)
        Le Moth du chantier parisien Gouget,  dont les premiers exemplaires sortent en 1948 s’adressaient à un public familial aux moyens modestes mais cependant impatient de partir à la découverte des joies du nautisme.
        Le choix très innovant pour l’époque d’une construction en aluminium soudé et rivé avait pour but de trouver un bon compromis légèreté/robustesse. On pouvait en particulier le transporter sur le toit d’une voiture  modeste, une 4cv Renault par exemple.
On peut dire que le pari fût réussi puisque la production dura 23 ans et un demi siècle plus tard ce petit bateau se porte encore très bien. Trois unités se retrouvent de temps en temps dans les rassemblements de Moth classiques
       
        Notre exemplaire nous a été confié par le Conservatoire de la Plaisance de Bordeaux. Les amis du Musée viennent de le remettre en état et de le regréer. Il a repris la mer au printemps 2007.

Longueur : 3,33 m
Largeur : 1, 35 m
Poids : 42 kg  sur le catalogue ( ?)
Surface de voile : 7 m