Enjeux et dynamique

  • L'association est un acteur du développement local

    L’Association est acteur du réseau des divers organismes, entreprises et institutions du domaine maritime rochelais.

    • Elle participe aux actions communes conduites avec les associations qui défendent les richesses du patrimoine local (Ex. : journées du patrimoine) ;
    • Elle participe activement à la quasi-totalité des manifestations maritimes de la ville : Grand Pavois, Fête du port de pêche, Semaine du nautisme, etc. ;
    • Elle contribue à l’activité économique des entreprises du secteur maritime en faisant travailler les ateliers de marine dans le cadre de la restauration des voiliers (elle a contribué à la création d’un CDI d’une entreprise dans le cadre de la restauration du voilier Damien) ;
    • Elle s’intègre au réseau des acteurs présents sur le site géographique de l’Encan qui participent à sa mise en valeur.

  • L'association est force de proposition

    • Elle développe ses activités en relation avec le Musée maritime vers les jeunes publics notamment avec les écoles et les réseaux sociaux dans le cadre de parcours thématiques, d’initiation au milieu maritime, et de développement de projets pédagogiques (Cf. Fiche Damien)
    • Elle développe ses activités en direction des entreprises et autres publics qui peuvent lui soumettre tout projet spécifi que qu’ils souhaiteraient réaliser dans le cadre de ses activités.
    • Elle oeuvre au renforcement des liens avec les différents acteurs du secteur maritime de La Rochelle par une participation accrue de rencontres et de partages et une plus grande diffusion de l’information.
    • Elle contribue aux projets de valorisation du quartier du Musée Maritime aux côtés des autres associations (Yacht Club classique, BTLG…), des entreprises et des commerces présents sur le site.

  • L'association s'engage...

    Dans la consolidation de ses moyens d’action. Recherche de solutions de moyen et long terme… sans emprunt, ni droit de reprise :

    • Le bénévolat demeure l’un des moyens fondamentaux de son action comme l’atteste sa valorisation déjà détaillée dans la présentation de ses moyens, mais elle ne suffi t pas à l’accomplissement de ses missions. L’association a besoin d’une trésorerie relativement importante et permanente pour assurer la conduite de son action statutaire.
    • La vente de ses produits dérivés contribue de manière marginale à ses ressources financières,même si l’association souhaite développer cette activité.
    • La rémunération de ses services (navigation, formation, animation, etc.) est limitée à la simple participation aux frais engagés pour rester cohérent avec son statut d’association à but non lucratif et avec la dimension culturelle et sociale de son action.
    • Les aides publiques concernent la mise à disposition gracieuse de locaux dans l’enceinte du Musée Maritime ainsi qu’une subvention de la ville de la Rochelle de 500€/an. Des subventions ont été accordées par la DRAC Nouvelle Aquitaine du Ministère de la Culture, mais aussi par le Conseil général du département et la ville de La Rochelle, pour le financement partiel de projets spécifiques tels que la restauration du voilier « Damien ».
    • Par ailleurs, dans une préoccupation légitime de gestion responsable, l’association refuse de s’engager dans des processus de financements remboursables (emprunts bancaires, découverts, etc.).